Le 27 mai 2010, une ressortissante algérienne avait épousé un ressortissant français.

Ultérieurement, le 30 juillet 2015, elle avait souscrit à une déclaration d'acquisition de la nationalité française à raison de ce mariage.